c268fe1bc029949cb09a4611b39eb4ce.jpeg

RAW

2020

 

Durée : 45 minutes

" Spectacle interactif en tête à tête avec le public , Raw dessine le portrait de 4 danseuses qui racontent leur monde, le game , sa violence, sa beauté ironique, dénuée d’utopie mais chargée d’espoir.  

Freestyle toujours ! Par soucis d’authenticité et parce que le son est une grâce qui nous fait frétiller. 

J’écris cette pièce comme pour rendre hommage à cette culture qui m’a tant offert, et tant appris. Je l’écris aussi en espérant partager plus que ce qu’elle laisse paraitre au tout public.  Quand on rentre dans l’arène des battles, qu’on y fait son nid, qu’on se plait à être en communauté, et à avancer avec les valeurs de la culture hip hop, c’est comme entrer dans un microcosme qui ne nous quitte jamais vraiment. La scène nous permets une autre dimension même si le rapport direct sans quatrième mur que nous avons connu lors des streets shows nous manque. 

En invitant le texte à se joindre à la danse, à lui répondre, ou parfois à fusionner, nous partageons avec le public nos histoires. Quatre cartes lui sont proposées, à chacune correspond le portrait d’une danseuse. Dans ces portraits, nous parlons à la fois de la violence et de la sororité du milieu hip hop, à la fois des codes qui fondent cette danse, et à la fois de la liberté qu’elle génère une fois ces codes assimilés, nous y parlons des fausses idées qui y circulent toujours trop présentes, des leçons et des pièges puis de nos espoirs pour les nouvelles générations."  Sandrine L

« L’utopie est à l’horizon. Je fais deux pas en avant, elle s’éloigne de deux pas. Je fais dix pas de plus, elle s’éloigne de dix pas. Aussi loin que je puisse marcher, je ne l'atteindrai jamais. À quoi sert l’utopie ? À cela : elle sert à avancer » Eduardo Galeano

 

« Raw » Brut en anglais est un quatuor écrit pour la rue comme pour la scène ou l'on fait place à l'instantané, un hommage à la danse qui chaque jour nous construit et à la spontanéité du moment présent, vivace.

 

C’est hip-hop, c’est brut, ça sort comme ça sort.

Raw, c’est Danser, Danser, Danser tel que l’on est, Danser comme pour (re) faire un pacte avec la vie. Le hip hop est une culture qui ne peut être réduite qu’à une simple culture de l’image est c’est à mon sens une manière brute, positive, sans filtre, de révéler ce qui demande à être transformé, transcendé.

 

Raw c’est la complicité de quatre danseuses qui manient le texte et le geste pour inviter leur public à danser. Les corps tels des instruments s’accordent, se répondent et s’amusent des réparties.

Le hip hop est une culture qui ne peut être réduite qu’à une simple culture de l’image est c’est à mon sens une manière brute, positive sans filtre, de révéler ce qui demande à être transformé, transcendé.

 

« Raw » c’est la brutalité, et la douceur en même temps, celle du moment présent, vivace. C’est hip-hop, oui c’est brut, ça sort comme ça sort. Là , maintenant. 

Raw c’est une permission sans retenue : celle de laisser la musique, ce groove viscéral s’emparer de nous, celle de laisser surgir les questions pour qu’elles deviennent nos étendards, se laisser envoûter par le charme de nos utopies et inviter le public à se laisser contaminer par elles.

AVEC

Sandrine Lescourant

Dafné Bianchi

Julia Flot

Jade Fehlmann

REMERCIEMENTS

Lumières & Scénographie : Esteban Loirat

Une création de la Compagnie Kilaï

Production : Garde Robe

Avec le soutien de la coopérative artistique des Micro-Folies et du TPE de Bezons

Théatre de l'Etoile du Nord

RAW